Depuis quelques années déjà, j’ai adopté le mode de vie cétogène, sans savoir que c’étais cela, car à l’époque cet alimentation n’était pas connu.

Tout a commencé lorsque j’ai participé à la formation Biosignature en 2013 par nul autre que le renommer Charles Poliquin! Cette formation a changé ma façon de m’alimenter pour le reste de ma vie! À cette époque, c’était plus un mode de vie paléo qu’il préconisait et qui était très tendance. Cet approche ce résume à manger selon l’aire Paléolitique, c’est-à-dire tu manges ce que tu peux chasser, pêcher et cueillir, il n’y a alors aucun produit transformé! La façon dont lui-même avait le don de l’expliquer valait de l’or. Il disait : si  ça n’a pas d’yeux, que ça ne court pas, que ça ne vole pas ou que ce n’est pas vert, ben tu ne le manges pas!

J’allais à cette formation pour apprendre certaines bases manquantes dans ma façon de m’alimenter et d’aider mes clients à atteindre leurs objectifs, mais je ne pensais pas que cela allait me sortir de ma zone de confort à ce point!! Donc en bon élève, j’ai adopté cette approche à partir du lendemain matin, j’ai mangé un steak et des noix comme premier repas de la journée. Ouf!! Cela changeait drastiquement de mon bol de céréales et de mes toasts, par contre, je me suis senti extrêmement focus durant cet avant-midi-là! Comme j’ai mentionné, cela a vraiment changé ma vie, en dedans de quelques mois, mon pourcentage de gras a descendu drastiquement et j’étais plus en forme que lors de mes 20 ans!

Au-delà de manger de la nourriture non transformée, le défunt Charles Poliquin qui a été un mentor jusqu’à sa mort, nous recommandait de réduire les glucides drastiquement et d’augmenter nos gras! Au début je n’étais pas très sûr de comprendre ce qu’il voulait qu’on fasse, car toute ma vie je m’étais fait dire que ça prenait des glucides pour avoir de l’énergie. Lorsque je jouais au hockey mineur et même lorsque j’étais Junior Majeur, on nous recommandait de manger beaucoup de glucides la veille et les jours de partie!! De plus, à l’université on nous a appris que les lipides (bons gras) étaient la plud grande source d’énergie, mais on recommandait de consommer des glucides, car l’énergie était plus rapide. (J’ai compris seulement plus tard, qu’à cette époque on ne savait pratiquement pas comment avoir accès à nos gras (corps cétoniques)). Un dicton que Charles a utilisé, était: si tu n’es pas à 10% de gras, tu as le droit à une liché de puneau par jour! Ça valait tout dire!

Cela venait de changer encore une fois ma mentalité sur comment aborder la nutrition! J’ai décidé d’appliquer ses recommandations à la lettre, malgré que les 2 premières semaines ont étés plus difficiles, je me suis mis à avoir plus d’énergie et devenir beaucoup plus performant dans mon entrainement!

J’ai gardé ce mode de vie pendant 2 ans et j’ai appliqué ces principes avec ma clientèle, j’ai vraiment été impressionné par les résultats, je me souviens que cela avait litteralement changé les résultats des clients. On réussissait en 2 mois à avoir des résultats qu’on obtenait en 6-8 mois auparavant.

En 2015, Charles Poliquin est revenu à Montréal pour un autre séminaire qui s’appelait Bioprint, je me suis empressé de réserver ma place, car j’avais eu tellement de beaux outils 2 ans plus tôt que je me suis immédiatement dit, c’est un bon investissement! C’est lors de cette formation que j’entendais pour la 1re fois le terme Ketogenic ou Cétogène!! Il expliquait que cela gardait sensiblement les mêmes principes que l’approche paléo, mais avec des normes bien précises. Il nous avait parlé des bienfaits sûrs la perte de gras, sur la guérison de certaines maladies et même il avait répertorié certains cas de renversement de diabète de type 2! C’était très enrichissant!

Toujours en restant à l’affût des dernières tendances et des approches dans le domaine de la santé, je trouvais que mes résultats étaient bons avec l’approche que j’avais sans avoir à apporter des modifications. Ce n’est que quelques années plus tard et après avoir lu plusieurs articles et bouquins sûrs l’alimentation cétogène, que je l’ai adapté complètement à mon mode de vie. J’ai aussi réussi à l’intégrer à ma clientèle, mais souvent de façon plus graduelle, à moins que j’analysais que mon client(e) était vraiment prêt à y adhérer.

Afin d’intégrer cette alimentation, il a fallu que je change quelques habitudes. Selon les concepts afin d’être en cétose, on réussi à y arriver de 3 façons : on doit soit :manger ‘’keto’’, faire des jeûnes et/ou prendre des ‘’ketones’’ exogènes.

J’ai alors adapté mon alimentation quelque peu afin d’avoir la bonne quantité de glucides, de lipides et de protéines pour atteindre les standards recommandés. J’ai commencé à faire des jeûnes intermittents de 16 heures plusieurs fois par semaine. Ce n’est que récemment que j’ai inclus les Ketones Exogènes à mon mode de vie. Je peux dire qu’avant l’utilisation des Ketones, je me sentais généralement bien, mais avec l’ajout des exogènes je suis complètement à un autre niveau de performance physique et mental.

Encore une fois je suis resté surpris sûr les avantages de cette approche, personnellement je ne me suis jamais retrouvé en aussi bonne condition physique d’un point de vue composition corporelle, c’est-à-dire que je n’ai jamais été aussi ‘’cut’’ dans un langage populaire.  Cela, en m’entrainant à un moins grand volume! De plus, mon énergie dans la vie de tous les jours a aussi augmenté de beaucoup, ma clarté mentale, mon focus sur mes objectifs et les façons d’y arriver n’ont jamais été aussi clairs!

Il est vrai que cette approche est encore jeune, mais les dernières études sont très positives lors de l’adaptation cétogène. Dans plusieurs sports, les athlètes qui préconisent cette alimentation voient une augmentation de leurs performances. Par contre, plusieurs athlètes n’y adhèrent pas, car ils ressentent une baisse d’énergie dans les premiers temps. Ce phénomène arrive bien souvent, car nous sommes en train de changer notre système d’énergie. Toute notre vie, nous avons fonctionné sur le système d’énergie du glucose, et là on est en train de le modifier pour celui des corps cétoniques (ketones). Imaginez qu’on demande à un toxicomane de couper sa drogue du jour au lendemain, qu’est-ce qui va arriver?? Il va être en manque et ne se sentira pas bien. C’est le même principe avec la coupe de glucides! C’est là que les Ketones exogènes deviennent un supplément de choix, car on réussit à accélérer l’adaptation des corps cétoniques beaucoup plus rapidement et par le fait même moins ressentir les effets négatifs de la transition. La raison de vouloir faire ce changement et clair selon moi, c’est qu’on devient plus performant dans tous les domaines par une énergie plus stable et plus durable que le glucose!

J’espère vous avoir assez intrigué, intéressé, informé et motivé à changer vos habitudes de vies! En 2020, je m’étais donné comme objectif d’éduquer, de partager mes expériences et de sensibiliser le plus de gens possible à changer leur vie pour le mieux !!

Ce n’est pas des moments difficiles comme le convid-19 qui vont m’arrêter, car à la fin de la journée, ce qu’on veut c’est d’être la meilleure version de soi-même!

Si vous voulez plus d’infos, contactez-moi en privé 514-346-3426

Merci

Yann Joseph

Coach_yj

Share This