Dans mon blogue de cette semaine, je tiens à éclairer et sensibiliser les lecteurs sur les réflexes archaïques. Puisqu’ils sont essentiels au bon fonctionnement de l’être humain, il est primordial de les avoir intégrés. Les récentes études démontrent l’importance du rôle des réflexes archaïques dans la construction physiologique, émotionnelle et cognitive du cerveau et du système nerveux de l’enfant.

Que sont les réflexes archaïques ou primitifs?
Les réflexes primitifs comme le mot le dit, sont présent au tout début de notre existence, ils se retrouvent sur le bébé dans l’utérus de la maman durant la petite enfance. Ils forment la base de nos réflexes posturaux. Ces réflexes deviennent inhibés ou bien intégrés lorsque le bébé bouge librement et que ses mouvements sont plus contrôlés. Les réflexes du nourrisson influencent le développement moteur qui est très important pour le développement du cerveau. De plus, ils constituent la base neurologique afin de développer le contrôle de nos mouvements.
Est-ce vrai qu’un réflexe non intégré peut nous créer des troubles d’apprentissages?
Lorsqu’un réflexe demeure actif, plusieurs difficultés peuvent subvenir. Cela peut être la cause de TDA/TDAH, de difficulté à se concentrer, de difficulté à lire, de difficultés sensorielles, de trouble du comportement, de timidité extrême, de manque de confiance en soi et de certains problèmes relié à la posture qui peut découler des problèmes mentionnés.

Pourquoi avons-nous un ou des réflexes non-intégrés?
– Plusieurs facteurs peuvent être la cause de réflexes non-intégrés, tel que
– accouchement difficile
– accouchement par césarienne
– le stress de la mère ou du fœtus
– une naissance prématurée
– le manque de mouvement du bébé lors de sa première année d’existence
– environnement non-adapté au développement de l’enfant
– choc émotionnel
– etc.

Est-il possible d’intégrer des réflexes primitifs même lorsque nous sommes rendus à l’âge adulte?
Dû à la plasticité du cerveau humain, il est possible de réintégrer les réflexes primitifs restés actifs tant aux enfants qu’aux adultes, par des mouvements répétitifs et des exercices bien précis pour chacun des réflexes. Un Posturologue ou un spécialiste en neurologie fonctionnelle sera en mesure de favoriser l’inhibition d’un réflexe demeuré actif.

Voici quelques réflexes primitifs qui doivent être intégrés pour la posture et l’apprentissage :
– Le réflexe de Moro, appelé aussi le réflexe du sursaut
– Le réflexe de Galant
– Le réflexe asymétrique du cou (ATNR)
– Le réflexe tonique du labyrinthe (TLR)
– Le réflexe de la peur paralysante (RPP)
– Le réflexe de Babinski (plantaire, palmaire)
– Le réflexe amphibien

Voici les autres problèmes qu’un réflexe non-intégré peut créer :
– Colère facilement déclenchée (Moro)
– Équilibre et coordination faibles (Moro) (TLR) (Galant)
– Mauvaise posture (TLR) (STNR) (Galant)
– Fatigue facilement (TLR)
– Faible musculature (TLR)
– Difficulté à juger les distances, la vitesse, les profondeurs (TLR)
– Manque d’endurance (Moro) (Galant)
– Problème de digestion (Moro)
– Système immunitaire faible (Moro)
– Hypersensibilité au bruit, au toucher, à la lumière et aux odeurs (Moro)
– Des difficultés à lire, écrire et voir (TLR) (ATNR) (STNR)
– Dyslexie (ATNR)
– Des difficultés en mathématiques (ATNR)
– Ne pas savoir quelle main utiliser (ATNR)
– Des difficultés de diction, d’audition et de vision (TLR)
– Difficultés aux changements (Moro)
– Des mouvements saccadés (TLR)
– Marche sur la pointe des pieds (TLR) (Babinski)
– Maux de tête causée par une tension musculaire du cou (STNR)
– Des difficultés à rester immobile (STNR)

– Trouble visuel (STNR)
– Pipi au lit (Galant)
– Des difficultés d’attention (Galant)
– Scoliose, problèmes de hanches (Galant)
– Hyperactivité (Galant)
– Se tordre facilement la cheville (Babinski)
– Faible dextérité manuelle
– Des difficultés à écrire
– Les pieds plats ou marche sur le côté du pied (Babinski) (amphibien)
– Respiration peu profonde (RPP)
– Anxiété profonde (RPP)
– Faible confiance en soi (RPP)
– Timidité extrême, peur du groupe (RPP)
– Peur extrême de l’échec, perfectionnisme (RPP)
– Phobies (RPP)
– Trouble du sommeil et de nutrition (RPP)

Comme vous pouvez le constater, il y plusieurs problèmes qui peut être relié à un ou des réflexes non-intégrés, il est primordial pour le développement optimal du cerveau et de l’être humain d’avoir des réflexes inhibés. Si vous constatez, ou remarquez que vous ou votre enfant avez un ou des problèmes mentionnés ci-haut, il serait pertinent de prendre rendez-vous avec un professionnel de la santé spécialisé en neurologie fonctionnel tel qu’un Posturologue ou certains Kinésiologues afin qu’il puisse vous évaluer et élaborer un plan afin de corriger d’améliorer votre situation.

Yann Joseph, Kinésiolgue, B.Sc., Posturologue

Share This